Camille Montaz, à fleur de peau


Camille Montaz a connu le calvaire de la dermatillomanie pendant une quinzaine d’années. Ce trouble peu connu est considéré comme un trouble obsessionnel compulsif (TOC) qui se manifeste notamment par un triturage pathologique de la peau. 

Aux premières apparitions de l’acné lorsqu’elle est adolescente, Camille commence à chasser la moindre imperfection sur sa peau, quitte à passer des heures devant le miroir. Elle adopte de plus en plus de comportements ritualisés qui la mènent à faire de grosses crises dévastatrices pour sa peau. Après un long chemin qui l’a mené vers la guérison, elle aide désormais d’autres personnes atteintes de dermatillomanie grâce au compte Instagram qu’elle a créé sur le sujet : “Peau.ssible”. Elle y montre son visage tel qu’il était après chacune de ses crises et délivre des messages de sensibilisation sur le sujet. Elle m’a confiée son expérience avec la dermatillomanie et ce que ce trouble psychique lui a apporté avec du recul.

Dans cet épisode elle raconte les différentes étapes par lesquelles elle est passée, ses quinze années de calvaire, son accompagnement psychologique et sa renaissance.

Bonne écoute. 



“Mon histoire avec la dermatillomanie – Peaussible”. 

Pour en savoir plus sur la dermatillomanie, je vous invite à suivre le compte Instagram de Camille “Peau.ssible”, sur son site internet peau.ssible.fr et dans son livre 


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s